En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo partenaire

SAD-ASTER

Unité INRA SAD ASTER

Rejoignez-nous

L'unité INRA SAD-ASTER propose régulièrement des offres de stage, de CDD ou de thèse

L’INRA ASTER recrute un stagiaire en DUT ou LP "Informatique"

Afin de développer en Java Script un programme de visualisation de données agronomiques issues de la base de l’exploitation expérimentale.

Plusieurs stages ont permis de concevoir la base de données et l’interface du site web. Le site et la base de données sont actuellement opérationnels. Le stage a pour objectifs de poursuivre le développement des fonctionnalités du site et de la base de données, ainsi que les mises à jour, et la résolution des bugs.

Le développement (de la base de données et du site web) n’est pas figé, le stagiaire pourra prendre des initiatives quant à son évolution.

Contact :

L’INRA ASTER recrute un stagiaire Elève ingénieur en fin d’étude d’agriculture ou d’agronomie ou Master dans le domaine agriculture et environnement avec sensibilité aux sciences sociales, Master sociologie ou anthropologie avec sensibilité pour l’agriculture ou la sociologie des sciences et techniques

Titre du stage : Innovation ouverte en station expérimentale agronomique : quelles transformations des processus de production et partage des connaissances ?

Période et lieu : entre janvier et aout 2019 (6 mois) basé à l’Unité Ecodéveloppement INRA PACA Avignon, avec déplacements ponctuels.

Profil : Elève ingénieur en fin d’étude d’agriculture ou d’agronomie ou Master dans le domaine agriculture et environnement avec sensibilité aux sciences sociales, Master sociologie ou anthropologie avec sensibilité pour l’agriculture ou la sociologie des sciences et techniques, permis B.

Responsables de stage : Aurélie Cardona, sociologue (aurelie.cardona@inra.fr), Catherine Mignolet, agronome (catherine.mignolet@inra.fr).
Conditions d’accueil : indemnité mensuelle statutaire INRA (environ 560 €/mois).

Contexte :
Les politiques de recherche et d’innovation des dernières années encouragent l’ouverture et la collaboration entre une diversité d’acteurs dans les processus de production et partage des connaissances. L’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) revendique également ces objectifs à l’horizon 2025. C’est en particulier le cas dans ses stations expérimentales qui développent des démarches basées sur la collaboration entre expérimentateurs INRA, acteurs du monde agricole (conseillers agricoles, agriculteurs, représentants des filières) ou du territoire (représentants de collectivités territoriales ou d’associations environnementales) pour concevoir des systèmes agroécologiques. Pour autant, l’innovation ouverte ne va pas nécessairement de soi : il s’agit de nouvelles façons de faire de la recherche et de mettre en circulation les connaissances.

Objectifs du stage :
Le stage vise à retracer l’évolution récente des interactions entre le personnel des stations expérimentales INRA et les acteurs hors recherche, de qualifier finement la nature de ces interactions, d’identifier à quels « moments » des processus de production et partage des connaissances elles interviennent (formulation des questions, expérimentation, analyse des données, évaluation des résultats, valorisation etc…). . Le stage produira des propositions pour expliciter l’intérêt d’échanges renforcés et le partage d’expériences entre stations expérimentales et les objets sur lesquels ceux-ci devraient porter. D’un point de vue opérationnel, les résultats du stage permettront d’identifier les enjeux qui doivent faire l’objet d’un accompagnement spécifique pour favoriser l’évolution des stations expérimentales INRA vers l’innovation ouverte. Cet accompagnement sera mis en œuvre au sein d’un réseau de stations expérimentales INRA. D’un point de vue scientifique, les résultats du stage permettront de rendre compte des conditions de développement de l’innovation ouverte en station expérimentale de recherche. Ils contribueront également à mettre en lumière ces stations comme un objet jusque-là peu abordé dans le champ des innovations studies ou de la sociologie des sciences et techniques.

Déroulé du stage :
Le stage démarrera par un état des lieux bibliographique sur l’innovation ouverte dans différents champs disciplinaires (agronomie, innovation studies, sociologie des sciences et techniques). Sur la base de cette première exploration, le/la stagiaire pourra réaliser son guide d’entretien et prendre contact avec les stations expérimentales qui se sont d’ores et déjà déclarées intéressées par la démarche (UE Alénya Roussillon, UE Saint Laurent de la Prée, IE ASTER-Mirecourt, UE Ferlus, UERI Gotheron, SEAV Colmar, UE Epoisses, UE Auzeville, Herbipôle). Les enquêtes pourront ensuite être réalisées en face en face en regroupant les déplacements ou par skype/téléphone. Cette phase de terrain sera suivie d’un temps d’analyse qui donnera lieu à une restitution « à chaud » auprès des stations enquêtées avant que ne soit achevée la rédaction d’un mémoire de stage.

L’INRA ASTER recrute un stagiaire élève en Master en géomatique ou diplôme d’Ingénieur en informatique avec une spécialisation en géomatique

Titre du stage : Conception d’une géodatabase sur les systèmes agri-alimentaires dans l’Ouest vosgien : diversité et organisation spatiale des circuits court

Contexte : La relocalisation de l’agriculture est actuellement un défi porté par un nombre croissant de mouvements citoyens et des collectivités locales, en vue de reconnecter production agricole et alimentation mais aussi de favoriser une durabilité sociale et environnementale des territoires. Ces dynamiques sont reconnues par le Ministère de l’Agriculture sous la dénomination de « Projets Alimentaires Territoriaux » (PAT). Un PAT est actuellement en cours de création sur le territoire de Mirecourt et nécessite la réalisation d’un diagnostic de territoire permettant de caractériser l’offre et la demande alimentaires locales. Notre équipe souhaite y contribuer en analysant le réseau actuel de commercialisation en circuits courts par une série d’enquêtes auprès des producteurs, transformateurs et distributeurs du territoire, afin de caractériser le fonctionnement des systèmes agri-alimentaires sur un territoire correspondant à l’Ouest Vosgien. Ce diagnostic servira de ressource et constituera un objet d’échanges entre acteurs du territoire pour orienter et mesurer les évolutions futures vers une relocalisation de l’agriculture. C’est dans ce contexte que nous avons lancé en 2018 un projet de recherche intitulé ASIMOV pour « Analyse des Systèmes AgrI-aliMentaires dans l’Ouest Vosgien » qui a débuté par une enquête auprès de 19 producteurs locaux et la saisie des données des flux issus de leur exploitation, avec un double objectif de i) contribuer aux travaux de recherche de l’INRA sur les circuits courts (repérer les innovations locales, caractériser le fonctionnement des exploitations en circuits courts dans leurs dimensions spatiale et temporelle) et de ii) contribuer au développement des circuits courts dans l’Ouest vosgien en fournissant un diagnostic partagé sur l’offre alimentaire locale, les freins et les leviers pour la développer.

Missions principales : Développer un outil de type géodatabase permettant de cartographier et de décrire les systèmes agri-alimentaires territoriaux sur l’Ouest vosgien en termes de quantités produites ainsi que de flux entre producteurs, fournisseurs, transformateurs et distributeurs, afin de recenser l’offre en produits locaux, son territoire de production mais également l’organisation des circuits courts de transformation et de distribution :

  • Établir un cahier des charges en tenant compte des objectifs opérationnels et des questions de recherche enpartenariat avec les chercheurs de l’Unité ASTER et les acteurs locaux : définir les outils à mobiliser et l’architecture
    de la géodatabase en remobilisant les outils de saisie déjà développés ainsi que les données issues des enquêtes conduites en 2018 chez des producteurs en circuits courts.
  • Développer la géodatabase y compris les interfaces de saisie, de visualisation, d’exportation et de mise à jour.
  • Intégrer d’autres couches SIG à la géodatabase afin de pouvoir cartographier le territoire de production agricole (ex.Registre Parcellaire Graphique)
  • Développer des outils d’analyse des données (calcul d’indicateurs spatiaux, économiques etc.) permettant de caractériser les enquêtes saisies.

Diplôme recherché, profil et compétences requises (logiciels, langues, ...) :Master en géomatique ou diplôme d’Ingénieur en informatique avec une spécialisation en géomatique (bonnes compétences en SIG/SGBD nécessaires, notamment maîtrise de Postgre SQL/PostGis, compétences en développement informatiques (PHP, javaScript, HTML, CSS et SGBD recommandées) ; Intérêt ou connaissances pour le thème des modes alternatifs de production et de consommation alimentaires (circuits de proximité, notamment en AB).

Conditions matérielles :

  • Possibilité d’hébergement sur place (local stagiaire)Indemnité mensuelle : environ 560€/mois
  • Dates optimales du stage : Dès que possible pour une durée de 5 à 6 mois

Lieu du stage : Mirecourt (88) + déplacements éventuels dans le département

Encadrement : Céline Schott (Ingénieure d’Etudes), Catherine Mignolet (Ingénieure de Recherche), Thomas Puech (Ingénieur de Recherche), Amandine Durpoix (Ingénieure d’Etudes), Adrien Baysse-Lainé (ATER en géographie, Université de CergyPontoise)

Personne à contacter pour plus d’informations :
Candidature (cv + lettre de motivation) à adresser par mail à Céline Schott (Celine.Schott@inra.fr, 03 29 38 55 03)