En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo partenaire

SAD-ASTER

Unité INRA SAD ASTER

A partir de 2016 : TEMPO

TEMPo : Take it Easy with Milk Production

TEMPo vise la conception pas à pas d’un système laitier exclusivement herbager, très économe et très autonome, sous certificat « agriculture biologique » et créateur de valeur ajoutée par heure travaillée.

Nous avons retenu une conduite exclusivement herbagère pour le troupeau laitier et le renouvellement, des vêlages essentiellement groupés au printemps, la conduite d’environ 90 vaches laitières en monotraite toute l’année, des croisements de races laitières et l’élevage des génisses de renouvellement par environ 10 vaches nourrices en allaitement libre et multiple. Ces choix s’inscrivent dans la recherche d’une nouvelle cohérence systémique.

tempo

La mise en place de la monotraite sur l’ensemble du troupeau est essentiellement motivée par (i) la volonté de réduire la production laitière des vaches durant leur période de mise à la reproduction et ainsi limiter les effets de concurrence entre production et reproduction et améliorer les performances de reproduction des vaches pour limiter leur renouvellement, (ii) la diminution de l’astreinte de traite au quotidien.

L’élevage des veaux par des vaches nourrices en allaitement libre et multiple vise (i) la diminution de l’astreinte quotidienne en matière de soin aux veaux et (ii) l’amélioration des croissances des génisses afin de permettre un premier vêlage à l’âge de 24 mois.

Le croisement des races laitières, à partir d’un troupeau d’origine composé de vaches holstein et montbéliarde à parité, vise à améliorer, par l’effet d’hétérosis, des caractères peu héritables des animaux, tels que la fécondité et la fertilité afin d’améliorer les performances de reproduction du troupeau et ainsi réduire le renouvellement des vaches laitières sur ces critères.

La combinaison de ces décisions de conduite vise à améliorer la productivité du travail par heure travaillée dans un système très économe et très autonome.

Nous faisons deux hypothèses : (i) la diminution de la production laitière par vache (liée à la monotraite) aboutira à une production laitière équivalente voir supérieure par hectare de surface consacrée au troupeau laitier grâce à la baisse des effectifs improductifs (24 mois au premier vêlage et baisse du renouvellement) (ii) la diminution du temps de travail sera supérieure à la diminution de la production laitière globale du troupeau.