En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo AgroParisTech logo Labex Arbre

laboratoire LERFoB

MODELFOR

logo ONF
© ONF
Convention de recherche MODELFOR
  • Financeur : ONF
  • Durée : 2012-2015
  • Partenaires institutionnels : ONF
  • Porteur du projet : François NINGRE
  • Mots clès : cycles biogéochimiques, modèles de croissance, dépérissements, épicormiques qualité, T-LiDAR , futaie hétérogène, acclimatation au vent
  • Description du projet: ce projet poursuit les objectifs suivants déclinés en 9 actions de recherche

-Coupler modèles de croissance et de cycles biogéochimiques pour des essences à forte productivité (en priorité le douglas) afin de préciser les conditions de gestion durable de cette essence ;

-Concevoir et ajuster des modèles de croissance par tiges individuelles indépendants des distances pour le sapin, le chêne sessile et le hêtre ; Analyser la dynamique des mélanges chêne sessile/ chêne pédonculé en phase juvénile (de la régénération à 12-15m de hauteur) selon différentes intensités de déficit hydrique ;

-Analyser la distribution spatiale des dépérissements des principales essences françaises et les facteurs associés, évaluer les risques à moyen terme, cartographier les zones les plus vulnérables ;

-Évaluer l’importance du déterminisme génétique des épicormiques présents à maturité commerciale ;

-Améliorer l’évaluation de la qualité des arbres sur pied et assurer le transfert de méthodes de description existantes contribuant à renseigner des critères de qualité. Développer l’obtention de critères de qualité des arbres sur pied à partir de données T-LiDAR ;

-Diagnostiquer le potentiel de réactivité en croissance et en qualité de perches de hêtre et de chêne en futaie hétérogène ;

-Progresser dans le déterminisme des questions prioritaires sur la qualité du bois du Douglas et du Sapin, en particulier sur la durabilité et le défilement du tronc du Douglas ;

-Établir une synthèse bibliographique des effets du vent sur la croissance des arbres et aborder la question de l’acclimatation au vent des arbres avec des vues opérationnelles : rôle de la perception du vent dans la réponse à l’éclaircie, prise en compte du vent moyen du site en tant que facteur de productivité.