En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo AgroParisTech logo Labex Arbre

laboratoire LERFoB

Présentation

17 octobre 2017

Qui sommes nous?

Dans un contexte stimulant de changement climatique et de contraintes accrues sur la mutifonctionnalité de l’agriculture et de la forêt, le LERFoB développe des recherches sur les dynamiques écologiques des ressources forestières, en assemblant différentes disciplines (l’écologie des espèces et des communautés végétales, puis la modélisation et la simulation de la croissance et de la production des peuplements forestiers, associées à la biomécanique du bois, à l’architecture végétale, et à l’analyse statistique). Ces recherches sont principalement orientées vers la décision publique et la gestion des ressources et espaces naturels ou cultivés, en relation avec la mission de formation des cadres (ingénieurs) forestiers, avec une forte composante de R&D. Nous tenons cependant à entretenir une capacité d’investissement de sujets risqués et complètement innovants, et à communiquer nos résultats vers des communautés plus généralistes au-delà des sciences forestières. Nos outils mobilisent l’observation de systèmes naturels au travers de grandes bases de données, l’expérimentation sylvicole, la caractérisation des bois notamment par tomographie X.

bandeau photos page d'accueil

©photo LERFoB

Entre 2007 et 2011, nous avons publié 134 articles dans des revues internationales référencées (cf onglet publications); Nos résultats scientifiques majeurs concernent i) l’observation de l’impact du changement climatique modulé par les contraintes du milieu sur les espèces et les communautés végétales « ordinaires » de la forêt française, puis sur la productivité des espèces d’arbres , ii) le fort effet des dimensions et du statut social de l’arbre sur la réponse de la croissance radiale aux facteurs climatiques, observée à différentes échelles de temps et modulée par la stratégie de l’espèce, iii) le filtrage de la distribution des espèces par l’acidité du sol et le degré d’ouverture et le rôle clé des espèces tolérantes à l’ombre pré-existantes, dans la régénération après perturbation des forêts mélangées, iv) l’effet de l’espèce et de l’environnement (compétition, perturbation) sur le processus de mortalité, v) les stratégies biomécaniques des espèces en relation avec les processus de croissance et d’acclimatation des propriétés du bois , vi) l’utilisation de la tomographie 3D pour étudier le déterminisme du développement raméal, et en particulier de la production de gourmands indicateur de qualité.

Avec la R&D des acteurs socio-professionnels, nous avons co-produit des outils d’aide à la décision, comme un modèle de simulation pour l’évaluation du bilan carbone de la sylviculture, un modèle de croissance du Sapin utilisé pour réviser les normes de sylvicultures, un catalogue des habitats forestiers, une carte du pH des sols forestiers français obtenue par bioindication, des dispositifs d’expérimentation et de démonstration sylvicoles notamment sur les méthodes de contrôle de la végétation concurrente …

Le projet 2013-17 est organisé en trois thèmes structurés par les échelles d’étude :

  • « observer, modéliser, prédire la distribution des espèces végétales et la croissance des essences forestières à large échelle spatiale et temporelle »,
  • « dynamiques de systèmes sylvicoles complexes, modélisées à différentes échelles spatiales »
  • « fonctions et qualités des bois : comprendre la plasticité des propriétés du bois dans l’arbre et son impact sur l’utilisation du matériau ».

Chaque thème inclut une composante d’ingénierie aux côtés de travaux plus académiques. L’enjeu de l’adaptation des systèmes sylvicoles aux changements environnementaux demandant de lier les échelles et de décloisonner les approches, la réflexion entre thèmes est stimulée par une animation scientifique transversale et par des actions pilotes telles que « Growing in the wind » ou «comment les arbres, les peuplements et les territoires forestiers sont-ils affectés par les vents chroniques ou extrêmes ? ».

Plan d'accès AgroParisTech centre de Nancy

Plan d'accès centre INRA site de Champenoux