En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo AgroParisTech logo Labex Arbre

laboratoire LERFoB

NOYER Estelle

image Estelle Noyer
© UMR LERFoB
Ingénieur de recherche contractuel, équipe Croissance, Production, Qualité des Bois (CPQB)

• Contact :

LERFoB (Laboratoire d’Étude des Ressources Forêt-Bois)
UMR INRA-AgroParisTech 1092
Equipe Croissance, Production et Qualité des Bois
Centre INRA de Nancy
54280 CHAMPENOUX (France)

noyer.estelle@gmail.com

• Titre de la thèse :

Réponses des perches de hêtre (Fagus sylvatica L.) à l’ouverture de la canopée : approche multidisciplinaire et multi-échelle.

thèse soutenue le 12 mai 2017

• Encadrement :

-Directeur de thèse : Collet Catherine, CR1 INRA Nancy-Lorraine

-Co-directeur :Dlouhá Jana, CR2 INRA Nancy-Lorraine

• Résumé de la thèse :

L’ouverture de la canopée présente des avantages (disponibilité des ressources) mais aussi de nouvelles contraintes (vent, demande évaporative, etc.). Souvent étudié chez les semis, la dynamique de réponses est peu renseignée chez les grands arbres. Cette thèse vise à identifier les dynamiques de réponses à l’ouverture de la canopée chez des perches de hêtre dominées durant de longues périodes. L’approche adoptée est multidisciplinaire et multi-échelle, basée sur une analyse rétrospective de la croissance radiale et axiale, d’anatomie et de traits biomécaniques. Sous couvert, la compétition pour la lumière fait que les perches favorisent la croissance axiale devant la croissance radiale résultant en un élancement important. Par ailleurs, un tiers des perches s’affaisse. Après ouverture, l’élancement des perches présente un risque biomécanique : 15 sur 36 perches libérées ont été cassées par le vent deux ans après l’éclaircie. Pour se stabiliser face au vent, la croissance axiale des perches est diminuée pendant quatre ans après l’éclaircie tandis que la croissance radiale augmente et atteint un plateau après deux ans probablement à cause des limitations liées à la taille et à l’accès aux ressources. Les perches ayant une inclinaison initiale supérieure à 6° se redressent après l’éclaircie. La conductivité hydraulique potentielle du cerne augmente et se stabilise elle aussi après deux ans. Les dynamiques de réponses sont donc clairement spécifiques du trait étudié. Par ailleurs, l’approche intégrative a permis de mettre en évidence l’importance de la taille des individus dans les mécanismes de réponses : tandis que les semis modifient et la croissance et les propriétés des tissus, les perches se reposent sur l’ajustement de leur géométrie.

• Mots clefs :

Fagus sylvatica L., ouverture de la canopée, croissance, biomécanique, anatomie, bois.

• Formation :

- Etablissement d'inscription Ecole Doctorale RP2E et EIR-A

- Formation Master BE (Biologie et Environnement), parcours GEPV (Génétique, Ecophysiologie et Production Végétale), Université Blaise Pascal 2, Clermont-Ferrand

• Présentation :