En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Université de Lorraine

UMR EEF - Ecologie et Ecophysiologie Forestières

          www.nancy.inra.fr/eef

EMEFOR (2013–2016)

EMEFOR (2013–2016)
Effets du tassement sur la production, le transfert et l’émission de CO2 et de méthane par un sol forestier

L’augmentation des prélèvements de biomasse ligneuse en forêt pour satisfaire la demande en bois énergie se traduit par une mécanisation accrue de la récolte susceptible d’entrainer une dégradation de la qualité physique des sols. Les sols forestiers sont considérés comme des puits importants de méthane. Le tassement, qui affecte le transfert de l’eau et des gaz, modifie les communautés microbiennes, au détriment des bactéries méthanotrophes et en faveur des bactéries méthanogènes. Le tassement d’un sol pourrait donc diminuer l’absorption nette de CH4 par le sol, voire dans les cas les plus extrêmes, transformer le puits en source. Le projet concerne l’étude des effets du tassement du sol sur la production, le transfert et l’émission de CO2 et de CH4, l’identification des processus microbiens affectés par le tassement, et les conséquences sur l’évolution des stocks de carbone du sol.

L’objectif est de mesurer en continu les flux nets de CO2 et de CH4 du sol pendant une période initiale de deux ans en vue d’établir le bilan des émissions nettes de CO2 et de CH4 provenant du sol d’une parcelle forestière sensible au tassement (site expérimental d’Azerailles, Soere F-ORE-T) pour deux modes d’exploitations, l’un respectant la structure du sol et l’autre utilisant des engins lourds conduisant à un tassement du sol. Il s’agit d’un enjeu majeur pour d’une part mieux quantifier le potentiel d’atténuation d’une filière et d’autre part proposer des modes de gestions qui maximisent ce potentiel.

Le suivi en continu les variations saisonnières du flux de CO2 et de CH4 entre le sol et l’atmosphère a commencé il y a 12 mois par spectrophotométrie infrarouge à diode laser et le dispositif permettant le suivi des profils verticaux des concentrations dans le sol de ces deux principaux GES a été installé. Cela nous permettra à l’issue du projet d’établir des bilans annuels et de quantifier la part des processus physiques et des processus biotiques dans l’évolution des flux de CO2 et de CH4 après tassement. L’effet du tassement sur la composition des communautés microbiennes spécifiquement impliquées dans la décomposition du carbone stable (priming effect), dans la méthanogenèse et dans la méthanotrophie est étudié, tout comme la sensibilité de l’activité de ces communautés aux variations de température et d’humidité.

Les résultats permettront d’accroitre notre compréhension de la réponse d’un sol forestier au tassement, et notamment celle de sa composante microbienne, et de mieux comprendre les variations des flux de GES observées et leur impact sur l’évolution du stock de carbone du sol. Les résultats, intégrés dans la base de données du système d'information du Soere F-ORE-T, seront disponibles pour être pris en compte dans l’analyse du cycle de vie de la filière bois énergie.

thumb_IMG_0613_1024

Financement : Programme REACTIFF, ADEME

Coordination : Daniel EPRON, UMR EEF

Partenaires :   UMR Ecologie et Ecophysiologie Forestières, Nancy

                        UR Biogéochimie des Ecosystèmes Forestiers

                        Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris