En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Unité Biogéochimie des Ecosystèmes forestiers

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Pollution atmosphérique

LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE PEUT FORTEMENT ACIDIFIER LE MILIEU NATUREL


Les combustions d’énergies fossiles comme le pétrole ou le charbon émettent des polluantssoufréset azotés (voir ci-dessous) qui se transforment dans l’atmosphère en acides sulfurique et nitrique . Ces acides peuvent être transportés par les vents sur des centaines ou des milliers de kilomètres avant de retomber sous forme de "dépôts acides".

L’ammoniac est émis dans l’air lors de l’épandage de lisiers des animaux d’élevage et d’engrais . Ce composé se dépose aussi sur les forêts. L’ammoniac n’est pas un acide : dissous dans l’eau de pluie, c’est même une base qui peut partiellement neutraliser l’acidité de celle-ci. Cependant, l’ammoniac se transforme dans les sols en un acide fort (l’acide nitrique) : c’est donc un composé acidifiant au même titre que les oxydes d’azote (voir la nitrification).
Contrairement aux acides produits par les organismes vivants, les acides sulfurique et nitrique sont des " acides forts " car ils produisent beaucoup de protons.

Les dépôts acides sont plus intenses sur les forêts de résineux car leur feuillage filtre l’atmosphère et collecte ces dépôts toute l’année.



LES OXYDES DE SOUFRE SONT SURTOUT EMIS PAR LES INDUSTRIES ET LES CENTRES URBAINS(chiffres pour la France)



LES OXYDES D’AZOTE SONT SURTOUT EMIS PAR L’AUTOMOBILE(chiffres pour la France)



L'AMMONIAC EST PRINCIPALEMENT EMIS PAR L’AGRICULTURE(chiffres pour la France)


Copyright © INRA 2001, Tous droits réservés.